108e numéro

Votre journal en téléchargement ici

La ficelle de mars démêle deux histoires singulières.

L’une nous conduit devant le cul-de-four de l’église Saint-Nizier pour une histoire d’architecture où deux époques s’harmonisent : une entrée monumentale « Renaissance » en forme d’arc de triomphe, avec colonnes doriques, fleurs et visages d’anges, qui donne des allures de cathédrale à l’église gothique.

L’autre nous incite à la visite du petit cimetière de la Rochette méconnu et bucolique.

Bonne lecture

Author: LaFicelle

Share This Post On

1 Comment

  1. Bonjour,

    Merci pour vos articles très intéressants. Je me permets de vous signaler à propos du cimetière de Cuire (et non cimetière de la Rochette), que l’association Histoire et Patrimoine de Caluire et Cuire, a publié une brochure sur les cimetières de cette commune (histoire et inventaire). A ce titre je vous signale que deux mains croisées sont un symbole que l’on appelle une foi. D’autre part la photo où vous montrez des crânes, ce sont tout simplement des bouquets de pensées…
    Cordialement

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *