111e numéro

Votre journal en téléchargement ici

Le mois de juin nous emmène à l’époque de la Réforme avec Clément Marot. Le poète aime Lyon « qui ne mors point ». Ses rimes souvent provocatrices l’obligent à fuir les persécutions des protestants pendant le règne de François 1er. Il séjourne à Lyon « cité de grant valeur » et y compose des rimes qui expriment son émotion.
Puis nous ferons un détour par les bords de Saône avec le Train Bleu pour revenir à la Croix-Rousse sur la place Bertone en fête.
Bonne lecture

Author: LaFicelle

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *