Sauver le musée

 

 

 « Toutes les collections doivent être maintenues dans les lieux »  

 

 

Une lutte s’est engagée entre le collectif Canutopie et les pouvoirs publics pour sauver le musée de sa dispersion ou « sa mise en caisses ». Depuis 2015, le collectif composé de plusieurs associations et de nombreuses personnalités a entamé une campagne de sensibilisation auprès du public et des médias en multipliant publications et manifestations. Plusieurs embryons de solutions ont vu le jour et des soutiens financiers sont en attente, mais à ce jour, rien n’a bougé.

 

 

 

Propos recueillis lors de la réunion publique organisée par le collectif Canutopie le 15 février 2017 dans l’amphithéâtre du lycée Diderot Lyon 1er (ancienne Ecole de Tissage)

 

« Brader ce musée, c’est aussi brader tous les citoyens qui ont donné pour le musée. »Jean-Luc  Chavent

20170215_190323

 

Quelques dates :

 

La chambre consulaire a décrété qu’elle n’avait plus les moyens d’assumer financièrement cette structure culturelle, dans un contexte de baisse des dotations de l’Etat et des recettes fiscales de la CCI.

 

2014, la CCI ; Chambre de Commerce et d’Industrie, réfléchit sur la gestion des deux musées qu’elle anime. «  Si la gestion et l’animation du musée relèvent des chambres consulaires dont le but est de préserver les « choses » publiques et non la conservation d’un musée local, « nous allons devoir vendre le musée. »

 

2015, la proposition faite par la CCI au Musée du Louvre pour créer une annexe a été rejeté par celui-ci qui dénonce l’idée d’un musée « qui n’est qu’un musée local industriel »

 

La création d’une Société Civile est entamée par le collectif.

 

Décembre 2015, lancement d’une pétition.

 

Janvier 2016, Le Président du Conseil Général se dit prêt à cofinancer le projet si d’autres partenaires se manifestent. Le Syndicat Patronal des Tissus Rhône Alpes s’engage à créer une fondation pour récupérer des fonds si d’autres font de même.

 

Février 2016, Le Premier Adjoint au Maire de Lyon annonce : « la ville ne reprendra pas le musée des tissus » et ajoute  « on pourrait mettre la collection en sécurité et obtenir un engagement des musées nationaux et internationaux. Propositions maintenues par G.Collomb. ( D’ ABORD METTRE DANS LA BOITE ET APRES ON VOIT dixit le collectif).

 

Le collectif demande aux maires d’arrondissements d’entrer en contact avec Gérard Colomb pour qu’il prenne  des mesures concrètes et soit à la tête de cette défense. Le Maire de Lyon n’a pas donné suite.

 

Février 2016, Le maire du 2e arrondissement monsieur Broliquier interpelle E. Macron « Ne serait-il pas envisageable de faire du musée des tissus  un lieu de témoignages, un espace de dialogues et d’échanges sur notre mémoire » Le rendez-vous est pris avec le cabinet du ministre.

 

Février et Mars 2016  Après plusieurs réunions chez le Préfet, des fonds sont débloqués  jusqu’à la fin 2016. LA FERMETURE  EST EVITEE.

 

De mai à juin, les réunions avec le Préfet et les comités de soutien s’enchaînent. Inspection des comptes du musée, nomination d’un médiateur…

 

Le Maire de Lyon déclare : « il faudrait trouver une solution qui n’engage pas les finances de la Ville et de la Région »

 

Septembre 2016, RIEN N’A BOUGE, pourtant  un courrier est adressé aux élus municipaux pour mettre à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal, les sujets suivants : La mise en avant de la responsabilité de la Ville dans la participation du financement de ces musées et sa position sur les décisions avancées par le Ministère de la Culture ?

 

Octobre 2016. Lors de l’émission « Visite privée. Trésor de Lyon » animée par Stéphane Bern, Bernard   Pivot lance un appel : « Il faut sauver le Musée, c’est un scandale si on le ferme ! »

 

Octobre 2016, le Directeur du musée du Louvre déclare : « à Lyon vous n’êtes pas capables de conserver et de restaurer cette collection dans de bonnes conditions. La solution c’est de LA METTRE EN CAISSES ».

 

Novembre 2016,  le Préfet réunit les partenaires et annonce que l’Etat (Ministère de la Culture) est prêt à  financer le fonctionnement du musée à raison de 300 000€ sous réserve que les partenaires locaux se mobilisent aussi. A son tour la Région est prête à engager 5 millions d’euros sur le budget investissement…la Métropole est absente : AUCUNE PROPOSITION

 

Novembre 2016. Lors des débats et rencontres des « Etats Généreux de la Culture » organisés par Télérama, un appel à signer la pétition est lancé.

 

Décembre 2016, le Progrès publie un appel  « à Monsieur le Maire  de Lyon, Président de la Métropole et aux élus locaux de la ville de Lyon, nous demandons avec la plus grande détermination  d’écouter la société civile en s’engageant à trouver une démarche de financement pérenne pour sauver le musée des tissus ».

 

Décembre 2016,  le Président de la CCI accepte la proposition du Préfet de confier à un cabinet conseil la mission d’élaborer un projet scientifique culturel et muséal pour donner une réelle perspective à ce musée pour convaincre les financeurs du bien-fondé du soutien du musée.

 

Janvier 2017,  Gérard Collomb annonce son projet de faire un pôle muséal avec le musée des Confluences et le musée Gallo-Romain qui pourront créer des expositions itinérantes qui iront de capitales en capitales sur la route de la soie. ( ENCORE LA BOITE ! dixit le collectif)

 

Au Conseil Municipal, Le Maire du 2e arrondissement se dit décontenancé par ce pôle muséal « sorti du chapeau, en marge de toute réflexion collective, conçu à l’insu de tous ceux qui travaillent depuis des mois sur le devenir de ce dossier ».

 

 

-Depuis ce jour, aucun projet financier n’est à l’ordre du jour. Cependant une dynamique s’est mise en route et on peut espérer que les pressions exercées sur les pouvoirs publics auront gain de cause.

 

« Se battre pour maintenir les collections et qu’elles redeviennent un facteur d’attractivité » Bernard Warin

 

Un rendez-vous est prévu avec la directrice du cabinet d’étude chargé du dossier Musée des tissus, et nous attendons la venue du nouveau préfet…

 

POUR SIGNER LA PETITION         Aujourd’hui un peu plus de 116 000 signatures sont collectées:

 

Soit à l’adresse suivante : http://www.change.org/MuseeTissusLyon,

 

ou à : Collectif Canutopie Maison des Associations 28 rue Denfert Rochereau 69 004 Lyon

 

tel 06 28 07 57 13

 

 

 

 

 

Author: LaFicelle

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>